tombelaine

Le sixième festival « entre Ciel et mer » organisé dans ce lieu considéré par certains comme la huitième merveille du monde moderne s’est déroulé du huit au treize juillet. Ce festival a pour but de promouvoir les arts chrétiens, et de sensibiliser les nombreux visiteurs venus de pays divers à la dimension catholique de ce lieu de pèlerinage.

Avec une quinzaine de guides aînées du Feu de Rennes, nous avons intégré le groupe des volontaires venus pour aider au bon déroulement du festival. Répartis par groupes de trois ou quatre, nos missions variaient selon les jours et les artistes qui intervenaient : Chaque jour, nous installions les tentes et les stands des artistes permanents sur le Parvis de la Croix de Jérusalem.  Les visiteurs pouvaient ainsi faire une pause au cours de la montée ou de la descente des nombreuses marches menant à l’abbaye en admirant les peintures, icônes, calligraphies, sculpture et autres. Un groupe de volontaires assurait la promotion de ces stands à l’entrée du parvis en interpellant les touristes, en français, en anglais ou en espagnol, voire en japonais pour les plus courageuses.  A l’église Saint Pierre située dans la rue commerçante du Mont, nous proposions aux passants de venir écouter des concerts religieux ou simplement de s’arrêter un moment dans ce lieu sacré. Cette expérience riche nous a obligés à aller à la rencontre des personnes tout en restant délicat et souriant afin de ne pas heurter leur sensibilité. Et bien que certaines préféraient ne pas nous prêter attention, nous avons été surprises de voir à quel point les gens sont attentifs, curieux, et plein de bonne volonté même s’ils n’ont pas la Foi.

GA2

Ces cinq jours nous ont permis aussi, après cinq autre jours de route la semaine précédente, de concrétiser notre rôle de guides-aînées en offrant nos manches relevées, et ce pour quoi nous avons choisi de continuer l’expérience guide : le service. L’ambiance familiale et détendue au sein des volontaires a largement contribué à nous faire profiter complètement de cette expérience. Par ailleurs, nous avons pu trouver régulièrement du temps entre guides afin de souder notre Feu.

Concerts, visites, expositions…ou autant de propositions faites par le festival, que nous étions chargées de promouvoir et auxquelles nous étions libres de participer. De ce monument historique breton (ce sont des rennaises qui témoignent !),  nous avons pu découvrir les nombreuses ruelles et les marches, tout en discutant avec les visiteurs curieux, les pieux pèlerins et tous les gens de passage. Nous avons pu témoigner de notre Foi par notre uniforme, au milieu de personnes venues de régions et de pays différents qui pourraient considérer que le catholicisme est en voie de disparition.

Puisse le festival se perpétrer dans les années à venir, et trouver des volontaires motivés !

Alice et Elisabeth au nom du Feu de Rennes

Posted in News
Share this post, let the world know

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *